• Non ci sono risultati.

ANNEXES 4

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2021

Condividi "ANNEXES 4"

Copied!
62
0
0

Testo completo

(1)

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÀ DEGLI STUDI

DI FIRENZE

ÉCOLE DOCTORALE I

Centre Roland Mousnier (UMR 8596)

T H È S E

pour obtenir le grade de

DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

Histoire du Moyen Âge

Présentée et soutenue par :

Jean-Baptiste DELZANT

le : 7 décembre 2013

Magnificus dominus.

Pouvoir, art et culture

dans les seigneuries d’Italie centrale

à la fin du Moyen Âge

ANNEXES 4

Sous la direction de :

Mme Élisabeth CROUZET-PAVAN

Professeur, Université Paris-Sorbonne

M. Jean-Claude MAIRE VIGUEUR

Professore ordinario, Università di Roma Tre

JURY :

M. Patrick BOUCHERON Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Président du jury

M. Sandro CAROCCI Professore ordinario,

Università di Roma « Tor Vergata »

M. François MENANT Professeur, École normale supérieure

(2)
(3)

Table

Illustrations

Foligno et ses alentours

Foligno, croquis de la ville

ill. 86

Foligno, plans, dessins, croquis du palais Trinci et de son environnement ill. 87-90

Foligno, ex conce Bartocci, un détail

ill. 91

Foligno, la loggia nuova

ill. 92-100

Foligno, palais Trinci

Première décoration

ill. 101-103

Bas-relief des putti au carquois

ill. 104

Loggia de Romulus

ill. 105-110

Salle des Imperatores

ill. 111-114

Salle des roses

ill. 115

Salle des roses : murs peints et inspirations sculptées

ill. 116-124

Corridor

ill. 125-130

Territoire de Foligno, abbaye de Sassovivo, frises et emblèmes

ill. 131-133

Montefalco, église San Francesco, tapisserie d’emblèmes

ill. 134-135

Autres décorations citées

Corneto-Tarquinia, palais Vitelleschi

ill. 136

(4)
(5)

Illustrations

Note : sauf indication contraire,

les photographies sont de l’auteur.

(6)
(7)

Foligno et ses alentours.

Ill. 86 : croquis de Foligno à la fin du Moyen Age.

DAO réalisé par E. NICOUD d’après les croquis de K. SCHUBRING, « Foligno e le sue mura civiche »,

(8)

Foligno, plans, dessins, croquis du palais Trinci et de son environnement.

Ill. 87 : le palais Trinci dans son environnement du XXIe siècle.

Planimétire tirée de BENAZZI et MANCINI (dir.), Il Palazzo Trinci, op. cit., p. 175.

Ill. 88 : coupe (façade donnant sur la place Vieille).

Au deuxième étage : avec la hotte de cheminée : salle des Imperatores ; à l’extrémité droite : salles des roses. Tiré de Lametti, « Palazzo Trinci », dans Signorie in Umbria, op. cit., vol. II, table 5.

(9)

Ill. 89 : plan du deuxième étage.

(10)
(11)

 

Ill. 90 : Edmond Du Sommerard (1817-1885), Vue de la place et de l’église de Foligno,

A gauche, le palais Trinci avant l’élévation de la façade néo-classique (1842-1847) ; au centre, le pont ; à droite, la façade occidentale de Saint-Félicien.

BCFol, technique non précisée, 1840.

Foligno, ex conce Bartocci, un détail.

Ill. 91 : décoration murale avec quadrilobes, rosaces, rinceaux et corniche en trompe-l’œil. Premier étage, fin XIVe siècle - début du XVe siècle ( ?)

(12)
(13)

Foligno, la loggia nuova (décoration du début du

XVe

siècle).

 

 

 

Ill. 92 : le palazzetto et la loggia nuova. BCFol, dessin anonyme.

 

 

Ill. 93 : de haut en bas, les vertus cardinales, les supports des têtes sculptées et le moto peint des Trinci. (photographie prise en novembre 2010).

(14)
(15)

Ill. 94 : vue intérieure (à gauche, mur Est ; au centre, mur Sud ; à droite, mur Ouest). (photographie prise en novembre 2010).

Ill. 95 : la Charité et la Concorde en trône ; scène de chasse. Mur Est.

(16)
(17)

Ill. 96 : scène de combat aux poings évoquant la discorde. Mur Est.

Ill. 97 : scènes de chasse. Mur Est.

(18)
(19)

Ill. 98 : personnage couronné de feuillages et portant une discipline. Mur Ouest.

Ill. 99 : deux sonneurs de trompe en haut de tours. Mur Ouest.

(20)
(21)

Ill. 100 : ville en flammes. Mur Nord.

(22)
(23)

Foligno, palais Trinci.

Première décoration peinte (fin

XIVe

– début

XVe

siècle).

 

Ill. 101 : escalier gothique. Palier donnant sur le premier étage.

(24)
(25)

 

Ill. 103 : salle du premier étage, ornementation murale. (photographie prise en janvier 2009).

Bas-relief des putti au carquois.

Ill. 104 : deux putti portant un carquois. Bas-relief antique. Anciennement : Foligno, palais Trinci, mur extérieur de la chapelle ?

(26)
(27)

Foligno, palais Trinci, loggia de Romulus (v. 1410).

Ill. 105 : vue d’ensemble (à gauche, mur Nord ; à droite, mur Est). (d’après une carte postale.)

Ill. 106 : dans le temple de Vestale, l’étreinte de Mars et d’Ilia/Rhéa Silvia. Mur Nord.

(28)
(29)

Ill. 107 : dans la frise supérieure, l’emblème des Trinci (cimier de tête de cheval). Mur Est.

Ill. 108 : dans la lunette, Ilia/Rhéa Silvia est enterrée vive ; à droite, encastré, bas-relief antique d’Hermès. Mur Est.

(30)
(31)

Ill. 109 : exécution d’Ilia/Rhéa Silvia, détail des chevaliers assistant à la scène. Mur Est.

Ill. 110 : Romulus et Rémus couronnent Numitor qu’ils ont rétabli sur le trône. Mur Sud.

(32)
(33)

Foligno, palais Trinci, salle des Imperatores (v. 1410).

 

Ill. 111 : vue d’ensemble (côté gauche, mur Nord ; côté droit, mur Est). (photographie prise en janvier 2009).

 

 

Ill. 112 : architecture en trompe-l’œil, Marcus Cassius Scaeva, frise avec la devise « f[ides] a[diuvat] ». Mur Est.

(34)
(35)

Ill. 113 : Tibère et Marcus Furius Camillus. Mur Nord.

Ill. 114 : le manteau de Manius Curius Dentatus passe devant la colonnade. Mur Nord.

(36)
(37)

Foligno, palais Trinci, salle des roses (v. 1410).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ill. 115 : les Arts libéraux et la Philosophie en trône. Au centre : mur Nord.

(38)
(39)

Foligno, palais Trinci, salle des roses : murs peints et inspirations sculptées.

Ill. 116: la Grammaire (mur Est).

(tiré de BENAZZI et MANCINI (dir.), Il Palazzo Trinci, op. cit.)

Ill. 117 : la Grammaire.

(40)
(41)

Ill. 118: la Musique (mur Est).

(tiré de BENAZZI et MANCINI (dir.), Il Palazzo Trinci, op. cit.)

   

Ill. 119 : la Musique.

(42)
(43)

Ill. 120 : L’Arithmétique (mur Ouest).

(tiré de BENAZZI et MANCINI (dir.), Il Palazzo Trinci, op. cit.)

  Ill. 121: l’Arithmétique.

(44)
(45)

Ill. 122 : le Soleil-dimanche et son quadrige ; dans le tondo : la Veillesse. Mur Ouest.

Ill. 123 : quadrige dans le Circus Maximus.

(46)
(47)

Ill. 124 : l’Adolescence et, dans la couronne, l’heure de midi. Angle des murs Sud (à gauche) et Ouest (à droite).

(48)
(49)

Foligno, palais Trinci, le corridor (v. 1400-1410).

Ill. 125 : vue depuis l’accès Ouest, du côté du palais (à gauche, mur Nord avec les Sept âges de la vie recouverts par les Neuf Preux ; à droite, mur Sud avec la 2e version des Sept âges de la vie).

(photographie prise en novembre 2010).

Ill. 126 : Oiseau en cage entre Romulus et Scipion l’Africain (en dessous, reste du 1er cycle : l’Enfance).

(50)
(51)

Ill. 127 : l’Adolescence et la Jeunesse, 1er cycle des Ages de la vie par Giovanni di Corraduccio et son atelier. Mur Nord.

Ill. 128 : l’Adolescence (détail).

(52)
(53)

Ill. 129 : la Jeunesse (détail).

2e cycle des Ages de la vie par une équipe de Gentile da Fabriano. Mur Sud.

Ill. 130 : lettré lisant. Equipe de Gentile da Fabriano. Mur Est (au-dessus de la porte donnant vers la cathédrale).

(54)
(55)

Territoire de Foligno, abbaye de Sassovivo, frises et emblèmes

(fin

XIVe

- début

XVe

siècle).

Ill. 131 : frise avec les armes des Orsini da Pitigliano (à gauche) et des Trinci (à droite). (photographie prise en janvier 2009).

(56)
(57)
(58)
(59)

Montefalco, église San Francesco, tapisserie d’emblèmes (première moitié du

XVe

siècle).

Ill. 134 : mur avec tapisserie en trompe-l’oeil aux emblèmes des Trinci. (photographie prise en janvier 2009).

Ill. 135 : devise « f[ides] a[diuvat] » et emblème (casque à cimier et écu avec têtes de chevaux) des Trinci. Détail de l’ill. 135.

(60)
(61)

Autres décorations citées.

Ill. 136 : Deux scènes de l’Histoire de Lucrèce et allégorie en trône de la Prudence. Tarquinia (ex Corneto), palais Vitelleschi, antecapella, fin des années 1430.

Ill. 137 : vue de la sala dei ducali, avec les armes de Galeazzo Maria Sforza et de Ludovic le More. Milan, castello sforzesco (photographie prise en mai 2009).

(62)

Résumé en français

Aux

XIVe

et

XVe

siècles, la plupart des villes d’Italie centrale expérimente des gouvernements

seigneuriaux. Camerino passe sous la domination des da Varano, Fabriano des Chiavelli et Foligno

des Trinci. Ces familles obtiennent de la commune la reconnaissance de leur pouvoir et du pape

d’importantes délégations d’autorité. A côté de ces piliers de leur légitimité, elles en construisent un

troisième ne dépendant que d’elles-mêmes. Le pouvoir devient dynastique, il repose sur des qualités

individuelles et familiales.

Les seigneuries développent une véritable politique de communication. L’urbanisme, l’architecture, la

peinture mais aussi la littérature sont les médias principaux qu’elles utilisent pour élaborer l’image de

bons dirigeants. Cette dernière est d’abord étudiée, ici, à partir des peintures murales des résidences

familiales. De telles réalisations ne sont pas le reflet déformé d’une domination, elles sont des actes de

gouvernement qui contribuent au bien commun et à l’honneur de la ville. Elles sont encore un

instrument de renommée et l’expression de vertus singulières, telle la magnificence, qui justifient le

pouvoir personnel. La commande artistique place la famille dominante au cœur de l’histoire de la

ville. Elle la situe dans la continuité des institutions communales dont elle reste dépendante. En ville et

dans le contado, les images présentent également une hégémonie de plus en plus enracinée dans la

succession dynastique et appuyée par une cour restreinte. Elles parviennent ainsi à faire cohabiter les

légitimations contradictoires d’un pouvoir patrimonialisé mais présenté comme conforme aux

traditions et aux intérêts de la communauté.

Mots-clefs : seigneuries urbaines, institutions communales, commande artistique, mécénat,

propagande, urbanisme, Italie de la Renaissance, Etat pontifical.

Titre : Magnificus dominus. Power, Art and Culture in Urban Lordships (Central Italy, 14

th

-15

th

c.)

Résumé en anglais

In the 14

th

and 15

th

centuries, most cities in Central Italy fell under the rule of powerful families.

Camerino saw the rise of the Varanos, Fabriano of the Chiavellis, and Foligno of the Trincis. As

communal authorities ended up acknowledging their power, the Popes also agreed to handing out to

them significant delegations of their authority. While the two most important foundational aspects of

their legitimacy laid there, these families were able to build on a third one that depended on

themselves and on themselves alone. Their power became dynastic.

Urban lords developed genuine communication policies. Town planning, architecture, commission of

paintings as well as of literary works where the most useful tools in the building up of their image as

good leaders. This study first explores this achievement by examining wall-paintings in family

residences. Such works should be regarded as acts of government perceived as contributions to honor

of the city. As instruments of fame, they also manifested singular virtues and thus justified the

exercise of a personal power.

Artistic commissions situated leading families at the heart of their city’s history. They created a sense

of continuity with the urban authorities upon which the new rulers still depended. Images were meant

to display an hegemony that came to be more and more deeply grounded in dynastic succession and

that was supported by the gathering of a select court. While the different sources of legitimacy of such

patrimonialised power may have been contradictory, images managed to accommodate these

contradictions. They made new styles of ruling suitable to the claims of customs and to the

communities’ self-interests.

Key-words : urban lordships, communal authorities, artistic commission, patronage, town planning,

Renaissance Italy, Papal States.

Discipline : Histoire du Moyen Âge

ED I : Mondes anciens et médiévaux

Riferimenti

Documenti correlati

inson Cancer Research Center, Seattle, WA 98109, USA; 15 Zilber School of Public Health, University of Wisconsin-Milwaukee, Milwaukee, WI 53205, USA; 16 Cancer Center, Kuopio

Impact of atrial fibrillation catheter ablation on mortality, stroke, and heart failure hospitalizations: A meta-analysis..

In primo luogo, risulta fondamentale l’analisi e la comprensione dei diversi tipi di potere usati da imprese e amministrazioni: capire le asimmetrie di potere

Come si desume dalla tabella il termine rigmu è molto più utilizzato nel testo e assume diversi significati a seconda della narrazione: infatti, durante la rivolta degli

Treviso cominciò a contraddistinguersi all’interno del panorama artistico veneto in occasione della Mostra d’Arte Trevigiana del 1915. Molti furono gli artisti che parteciparono

In green fruit, FaGT2 seems to be involved in the formation of the ellagic acid precursor β-glucogallin and, in ripe fruit, concomitant with the reduction of

see Roy et al., 1995 and Jaiswal et al., 1996. EAE-animals showed mononuclear cells with high levels of expression of MHC-DR in all infiltrates. Staining was mostly re- stricted to